Logo newsbot.ch

local

Une étude à Lausanne sur les métaux provenant de différentes sources et de façades en béton recyclé

"... Cette étude détermine des charges de cuivre, de zinc et d'antimoine issues de différentes sources. L'objectif est de comparer les charges provenant des sources principales comme par exemple les bateaux, le trafic automobile ou les toits avec celles provenant de façades réalisées avec du béton contenant des sables de mâchefer recyclés, de sorte à vérifier qu'il n'y ait pas d'apports supplémentaires importants de ces métaux. Cette étude est réalisée au niveau de la commune de Lausanne (milieu principalement urbain) qui se trouve au bord du lac Léman... Depuis l'an 2000, l'incinération des déchets non valorisables de la population et des entreprises est obligatoire. Ce sont quelques 690'000 tonnes de mâchefers qui sont produits chaque année en Suisse (OFEV, 2020)... ... Les volumes de décharge de type D sont  limités et il devient de plus en plus difficile de faire accepter l'ouverture de nouvelles décharges... ... Les milieux intéressés (hautes écoles, exploitants d'usines d'incinération et de décharges) se sont intéressés à améliorer la récupération des métaux contenus dans les mâchefers. Des progrès notables ont été accomplis. Alors qu'initialement un déferraillage grossier permettait de récupérer 10 à 12% de la masse de mâchefers sous forme de ferraille, principalement de l'acier, de l'aluminium et du cuivre, les meilleurs procédés en exploitation permettent aujourd'hui de récupérer jusqu'à 15% d'une palette beaucoup plus étendue de métaux, dont des métaux précieux comme l'or, l'argent ou le platine." Autrice : Elisa Chamot Supervision : Dr Pierre-Jean Copin (OCEau), Dr Nathalie Chèvre (UNIL), Daniel Chambaz (OCEV) Financement : Groupe de travail Romand pour la valorisation des mâchefers 115 pages.

2023-09-06 09:58:03
newsbot by content-proivder.ch GmbH
Quelle: Kanton Genf

Une étude a été réalisée à Lausanne pour déterminer les charges de cuivre, de zinc et d\'antimoine provenant de différentes sources, telles que les bateaux, le trafic automobile ou les toits, ainsi que des façades en béton contenant des sables de mâchefer recyclés. L\'objectif de cette étude était de vérifier s\'il y avait des apports importants de ces métaux.

La commune de Lausanne est située au bord du lac Léman et est principalement urbaine. Depuis l\'an 2000, l\'incinération des déchets non valorisables est obligatoire en Suisse, ce qui produit environ 690 000 tonnes de mâchefers chaque année.

Les volumes de décharge de type D sont limités et il est de plus en plus difficile d\'ouvrir de nouvelles décharges. Les hautes écoles, les exploitants d\'usines d\'incinération et de décharges se sont intéressés à améliorer la récupération des métaux contenus dans les mâchefers.

Des progrès notables ont été réalisés, permettant de récupérer jusqu\'à 15% d\'une palette étendue de métaux, y compris des métaux précieux tels que l\'or, l\'argent et le platine..

(source:Canton de Genève modifié avec ChatGPT)

Suche nach Stichworten:

Lausanne Une étude Lausanne métaux provenant différentes sources façades en béton recyclé